Attrape reve : un objet tendance et décoratif aux propriétés mystiques

Un attrape reve est aujourd’hui un objet très courant dans le quotidien de nombreuses personnes. Ils sont notamment très appréciés comme objets décoratifs et parfois même en tatouage. La valeur qui peut ressortir de ces objets va cependant bien au-delà du seul attrait esthétique qu’ils suscitent.

Concept traditionnel d’attrape rêve dans la culture amérindienne

Créée à l’origine par des Indiens d’Amérique, l’attrape reve existe aujourd’hui dans différentes tailles et styles. Il consiste généralement en un petit cerceau en bois recouvert d’un filet ou d’une toile de fibres naturelles. Il comporte aussi des objets sacrés symboliques comme des plumes et des perles attachées qui pendent du bas du cerceau.

Qu’il s’agisse d’un style d’attrape-reve bambou ou en dentelle, l’authentique capteur de rêve traditionnel est fait à la main. Il est fabriqué à partir de matériaux naturels et ne mesure que quelques centimètres de diamètre. Les cerceaux sont généralement constitués d’une branche courbée de saule rouge recouverte de tendons étirés. Les vrais modèles d’attrape rêves ont aussi un cadre enveloppé dans du cuir.

Aujourd’hui, un attrape reve est associé à la culture amérindienne en général. La tribu indienne des Lakota a sa propre légende sur les origines de l’attrape reve. Une pensée courante veut toutefois qu’ils proviennent spécifiquement de la tribu indienne d’Ojibwa Chippewa.

Beaucoup d’ethnographes pensent d’ailleurs que l’attrape reve a été transmis des Ojibwe par le biais des mariages et des échanges. Le mot ojibwé pour l’attrapeur de rêves signifie en réalité ‘araignée’. C’est une référence à la toile tissée pour recouvrir lâchement le cerceau. Les modèles de l’attrapeur de rêves sont similaires à la sangle que les Amérindiens utilisaient aussi pour faire des raquettes.

Nos Meilleures Ventes

Attributions shamaniques des éléments du concept d’une attrape rêve

Toutes les parties de l’authentique attrape reve amérindienne portent un sens lié au monde naturel. La forme du capteur de rêves est un cercle, car il représente le cercle de la vie, même si vous pouvez trouver des aspect très atypiques comme le design attrape reve coeur. Cela exprime aussi la façon dont les forces comme le soleil et la lune explorent le ciel jour et nuit. La toile attrape-rêves attrape les mauvais rêves pendant la nuit et en dispose le jour venu. Les plumes agissent comme une échelle moelleuse qui fait doucement les bons rêves vers la personne endormie.

Quand aux perles qui décorent souvent le capteur de rêves, il y a une certaine controverse par rapport à leur signification des. Selon certains Indiens d’Amérique, les perles symbolisent l’araignée-tisserand elle-même. D’autres pensent en revanche que les perles symbolisent les bons rêves qui ne pouvaient pas passer à travers la toile. Ils sont alors immortalisés sous la forme de charmes sacrés.

Attrape reves traduction d’un symbole d’unité des amérindiens et leur culture

Bien que l’attrape reves soit assez prolifique, trouver une attrape reve authentique n’est pas si simple. Les vrais attrapeurs de rêve faits à la main sont généralement de petite taille. Ils arborent aussi des charmes sacrés comme des plumes et des perles. Beaucoup d’attrap reves à vendre sont beaucoup plus occidentales que ceux des Amérindiens. Ils sont souvent surdimensionnés et fabriqués à partir de matières plastiques bon marché.

Beaucoup d’Amérindiens considèrent toujours l’attrape reves comme un symbole d’unité. Elle pose notamment l’identité des nombreuses nations indiennes et les cultures des Premières nations. Pourtant, de nombreux autres Amérindiens en sont venus à considérer les attrapes reves comme un symbole d’appropriation culturelle. Ils dénoncent notamment la sur commercialisation, le détournement offensant et la mauvaise utilisation de cet objet par les non autochtones.

Légende d’Ojibwa sur la naissance de la première attrape rêve

Des légendes anciennes sur l’histoire et l’origine du dreamcatcher existent parmi plusieurs tribus amérindiennes. Les sources principales sont toutefois les nations Ojibwe et Lakota. De nombreuses cultures considèrent les araignées comme des chenilles rampantes. Les Ojibwés les perçoivent toutefois comme un symbole de protection et de confort.

Selon l’histoire des Ojibwés, une ‘femme-araignée’ mystique et maternelle servait de protecteur spirituel à la tribu. Elle protégeait tout particulièrement les jeunes enfants, les enfants et les bébés. Le peuple ojibwé s’agrandissait et s’étendait toutefois dans le pays. La femme-araignée avait alors du mal à protéger tous les membres de la tribu.

C’est donc la perspective de poursuivre la protection de la tribu Ojibwé qu’elle a créée le premier dreamcatcher. Cela lui permettait notamment de les protéger quel que soit leur volume ou leur emplacement. Suivant son exemple, les mères et les grand-mères ont récréé le souvenir maternel de l’attrape reve. Il s’agissait d’un moyen de protéger mystiquement leurs enfants et leurs familles de loin. C’est notamment de là que ressort l’idée du capteur de rêve maternelle.

Le ‘dreamcatchers meaning’ originel des Ojibwés visait à l’enseignement de la sagesse naturelle. La nature est un enseignant profond dans la culture amérindienne. Des capteurs de rêves de brindilles, de tendons et de plumes ont été tissés depuis l’Antiquité par les Ojibwés. Ils ont été tissés par les grands-pères et les grand-mères pour les nouveau-nés. Ils étaient alors suspendus au-dessus du berceau pour donner aux nourrissons de beaux et paisibles rêves.

Parfois appelées ‘cercles sacrés’, les ‘dream catcher’ ojibwés étaient traditionnellement utilisées comme talismans pour protéger les personnes endormies. Ils protégeaient généralement les enfants contre les mauvais rêves et les cauchemars. Les Amérindiens croyaient notamment que l’air de la nuit était rempli de rêves, à la fois bons et mauvais.

Les bons rêves sont clairs et connaissent le chemin du rêveur, descendant à travers les plumes. Le moindre mouvement des plumes indique le passage d’un autre beau rêve. Les mauvais rêves, cependant, sont confus et ne peuvent pas trouver leur chemin à travers la toile. Ils sont piégés là jusqu’à ce que le soleil se lève et les évapore telle la rosée du matin.

Votre attrape reve est accrochée au-dessus du lit dans un endroit où la lumière du soleil du matin peut l’atteindre. Il attire et attrape toutes sortes de rêves et de pensées dans ses toiles. De bons rêves passent et glissent doucement sur les plumes pour réconforter le dormeur. Les mauvais rêves, cependant, sont pris dans son filet protecteur pour être brûlés à la lumière du jour.

 

Une variété de tailles et de couleurs envisageables

Les capteurs de rêves vous aident à vous débarrasser des cauchemars les plus terribles lorsque vous dormez. Mais encore, ils sont aussi très beaux en tant qu’articles de décoration pour la maison. Ils existent dans des tailles et des couleurs variées et font d’excellents cadeaux pour toutes occasions.

Les attrape-rêves sont toutes fabriquées à la main. Ils peuvent être en fil de nylon, en cuir souple ou en fibres naturelles de chanvre. Ils peuvent même être réalisés avec un crochet de tricot.

Les tailles commencent à partir des mini 3 cm, 4 cm, 5 cm, 7 cm, 9 cm jusqu’à des formats plus grands de 12 cm, 16 cm, 22 cm, 27 cm, 32 cm, 40 cm et même 50 cm. Les toiles sont tissées dans chaque cercle ou cœur du capteur de rêves. Les toiles comportent parfois des éléments décoratifs comme des pierres, des coquilles, des perles d’argent, de bois de coco ou des perles de plastique.

Beaucoup d’attrapeurs de rêves ont des plumes rattachées au cadre qui flottent librement dans le vent. D’autres ont aussi des coquilles de divers types qui tintent dans le vent et sonnent agréablement bien. Il existe aussi des modèles avec des lanières de cuir, des perles d’os authentique ou d’imitation, des pierres, des perles d’argent, des lits de noix de coco et des perles colorées.

Dans les mesures données pour la création d’un capteur de rêves, il est à noter qu’elles partent toujours du haut du cintre au bas des plumes. Le fil de nylon des capteurs de rêves est disponible dans une gamme de près de 11 couleurs différentes. Il y a toutefois généralement moins de choix de couleurs dans la gamme de cuir souple.

Comme ils sont souvent faits à la main, chaque capteur de rêves est unique. Même si vous pouvez en acheter un à partir d’un échantillon, celui que vous recevez peut ne pas être exactement le même. Les capteurs de rêves blancs ne sont jamais d’un blanc limpide. Même les plumes d’un capteur de rêves blanc ne sont pas d’un blanc pur, et ce, bien qu’elles aient été nettoyées, traitées et blanchies. Elles ont plutôt tendance à avoir des extrémités brunâtres.

DMCA.com Protection Status

 

 

Promo !
Promo !
Promo !
Promo !
23,90 19,90
Promo !
19,90 15,90
Promo !
Promo !
Promo !
Promo !
23,90 19,90
Promo !
Promo !
Promo !
Promo !
23,90 19,90